Pâques 2019, Pessah 5779

Cette année, alors que les fêtes juives de Pessah commenceront le vendredi 19 avril au soir et se termineront le 27 avril, nous célèbrerons les fêtes des Pâques chrétiennes du 20 avril au soir au 22 avril.

Deux réflexions, l’une juive et l’autre chrétienne sur ces deux fêtes :

PAQUE et PAQUES

Extrait de Moïse et la vocation juive d’André Néher, paru au Seuil en 2004

“La spiritualité chrétienne et la spiritualité juive sont, dans leur enracinement, toutes deux pascales …

Et l’on pourrait, jusqu’à un certain point, montrer que les valeurs auxquelles l’Occident s’attache le plus sont des valeurs pascales. Mais si l’événement de base de la spiritualité pascale judéo-chrétienne est incontestablement la nuit de l’Exode, le christianisme transfigurant cet événement par un autre a pluralisé les PAQUES, alors que le judaïsme a maintenu l’événement dans son contenu singulier.

Les décisions du Concile de Nicée sont, à cet égard, symptomatiques : l’Eglise chrétienne se propose alors de marquer définitivement son essence propre ; et sa rupture délibérée avec le judaïsme se manifeste précisément dans le décalage de la date de PAQUE. Le nom de la fête reste, mais la fête elle-même n’est plus rattachée à la pleine lune de Printemps qui vit autrefois sortir Israël d’Egypte, mais au dimanche de la résurrection de Jésus, ce dimanche qui lui-même, dans la dimension du temps sacré, se substitue au Shabbat.

Toute « l’économie biblique » est ainsi modifiée : à sa signification pascale primitive s’en ajoute une autre qui l’englobe et qui l’intègre, comme une note isolée dans un accord polyphone.

Le perpétuel débat entre christianisme et judaïsme est là : le message chrétien s’annonce dans le carillon des PAQUES ; le judaïsme maintient, en dominante absolue, la vibration première de la PAQUE.”

Source : Archives du SIDIC.

Pâque juive, Pâque chrétienne

extrait de l’article du père Jean Massonnet publié en 2012 sur le site de l’AJCF
“Chrétiens et Juifs commémoreront chacun à leur manière le souvenir de Pâque. Les Juifs vivront la joie de la libération en faisant mémoire de la traversée de la Mer Rouge, dans l’attente de la Rédemption. Chrétiens, nous pourrons songer à ce qu’a dû être le Seder de ce vendredi pour les disciples de Jésus, et nous ferons mémoire de celui qui, par le don de lui-même, achève en sa personne le chemin inauguré à l’Exode et permet à ceux qui le suivent de s’engager, au long d’une marche côte à côte avec le peuple juif, dans la voie qui conduit au monde à venir.”

Pour aller plus loin :

Sur Akadem, 23 conférences autour de Pessah et Akadem. Newsletter n°spécial Pessa’h 5779