Sr Dominique de La Maisonneuve et Sr Louise-Marie Niesz

2012. Prix AJCF

On peut les voir par le passé, et cela serait juste. Elles ont marché longtemps, les yeux rivés sur la promesse, les bons jours comme les mauvais. Moi, je préfère les voir par l’avenir. L’avenir, elles le guettent, comme des guetteurs sur la Maison d’Israël, parfois avec inquiétude. Elles guettent tout d’abord l’avenir du peuple juif. Elles ne connaissent pas seulement les Juifs par les livres. Elles les connaissent par le cœur. Elles ont su tisser, quand cela ne se faisait pas, de forts liens d’amitié, sans faille et sans ambiguïté, sans compromission, éclairées par le Concile Vatican II certes, mais on pourrait dire que vous avez été éclairées par le Concile avant le Concile.  Continuer la lecture de « Sr Dominique de La Maisonneuve et Sr Louise-Marie Niesz »

Bernard Dupuy

Pour bien comprendre comment Bernard Dupuy a pu être un précurseur tant en France qu’à l’étranger, il faut savoir quelle était la profondeur de son intuition, de sa réflexion et de son discernement au plan spirituel, théologique ou historique …et quelle était la qualité de sa connaissance de l’hébreu. C’est pourquoi l’engagement de toute sa vie à l’égard du peuple juif comme de l’œcuménisme a été si important et précieux pour l’Église.  Continuer la lecture de « Bernard Dupuy »

Aron Lustiger. Plaque memento dans la cathédrale de Paris

Aron Jean-Marie Lustiger

“Je suis né juif. J’ai reçu le nom de mon grand-père paternel, Aron.
Devenu chrétien par la foi et le baptême, je suis demeuré juif comme le demeuraient les Apôtres.
J’ai pour saints patrons Aron le Grand Prêtre, saint Jean l’Apôtre, sainte Marie pleine de grâce.
Nommé 139e archevêque de Paris par Sa Sainteté le pape Jean-Paul II, j’ai été intronisé dans cette cathédrale le 27 février 1981, puis j’y ai exercé tout mon ministère.  Passants, priez pour moi.”
+ Aron Jean-Marie cardinal Lustiger, Archevêque de Paris.

Plaque apposée sur le pilier proche de la statue de Notre-Dame de Paris.
Pour aller plus loin… Découvrir le site de l’Institut Jean-Marie Lustiger.

Jean-Marie Lustiger – Portrait.

Avril 2005. Jean-Marie Lustiger à Birkenau. Wojtek Radwanski, GettyImages

Aaron Lustiger naît à Paris le 17 septembre 1926. Ses parents juifs polonais naturalisés sont arrivés en France en 1918 et tiennent à Paris un magasin de bonneterie. Lors d’un voyage linguistique en Allemagne en 1937, du haut de ses 11 ans, le jeune Aaron prend conscience de la menace nazie. Ses parents ne sont pas pratiquants, mais la découverte d’une Bible protestante dans la bibliothèque familiale et la lecture du Nouveau Testament le bouleverse. Sa conversion est initiée. A la déclaration de la guerre, ses parents l’envoie à Orléans avec sa sœur. Continuer la lecture de « Jean-Marie Lustiger – Portrait. »

Colette Kessler

Colette Kessler, née en 1928, a consacré toute sa vie au judaïsme, qu’elle n’a cessé d’étudier et d’enseigner. Diplômée de l’Institut International d’Études Hébraïques, elle a été directrice des cours d’enseignement religieux à l’Union Libérale Israélite, puis au Mouvement Juif Libéral de France jusqu’à sa retraite en 1988. Elle fut également, de 1976 à 1988, professeur de judaïsme au SIDIC (Service d’Information et de Documentation sur le Judaïsme pour les Chrétiens).  Continuer la lecture de « Colette Kessler »

Jules Isaac

Jules Isaac, né le 18 novembre 1877 à Rennes et mort le 5 septembre 1963 à Aix-en-Provence, est un historien français. Il est l’auteur, à la suite d’Albert Malet, de célèbres manuels d’histoire, usuellement appelés « Malet et Isaac ». Jules Isaac est également un pionnier des Amitiés judéo-chrétiennes, notamment à travers sa participation active aux travaux de la Conférence de Seelisberg.  Continuer la lecture de « Jules Isaac »