Soukkot. Fête des Tentes

Composants du Loulav2018 : du dimanche 23 septembre le soir, au mardi 2 octobre 2018
Vous pouvez écouter la conférence du Rabbin Alexis Blum sur le site AKADEM “Soucot la liberté en cabane” (9mn)
Après Pessah et Shavouot, Soukkot est la troisième fête de pèlerinage. Elle est encore appelée Fête des Tentes. Célébrée durant une semaine, elle commence le 15 Tishri. Continuer la lecture de « Soukkot. Fête des Tentes »

Juillet 2018. Paray-le-Monial. Parcours « judaïsme » 2ème édition. Compte-rendu

Le rabbin Nissim Sultan présente la Torah à l’assemblée (Crédits : Communauté de l’Emmanuel)

Une deuxième session du parcours “Judaïsme” s’est tenue à Paray-le-Monial en juillet dernier. Les compte-rendus suivants vous permettront de partager avec les participants la richesse de leurs échanges :

  • Article très complet d’Elisabeth Martin et vidéos sur le site de l’AJCF
  • “Juifs et chrétiens. A la croisée des identités” de Sandra Gerusalmi sur le site du Times of Israël

Quelles sont les fêtes juives célébrées en septembre ?

Soucca, Synagogue Beith Yossef, Pletzl, Marais, 18 rue des Ecouffes, IVe arrondissement, Paris, France. 2009Pour nos amis Juifs, la nouvelle année commence avec les fêtes “austères” suivies de la fête de Soukhot.

Dates pour l’année 5779 / septembre – octobre 2018

  • Rosh Hashanna : du dimanche soir 9 septembre 2018 au mardi soir 11 septembre
  • Kippourdu mardi soir 18 septembre 2018 au mercredi soir 19 septembre 2018
  • Soukkot : du dimanche 23 septembre au soir au dimanche soir 30 septembre
  • Shemini Atseret (8e jour de soukkot)
  • Sim’hat Torahdu lundi 1er octobre au soir au mardi soir 2 octobre 2018

Rosh Hashanna 2018 : début 9 septembre

Nous souhaitons une bonne et douce année 5779 à nos amis juifs

Pour en savoir plus :

A cette occasion, le SDRJ propose des cartes de vœux et des affiches. Chaque chrétien est invité à envoyer aux personnes juives qu’il connaît une carte de vœux afin de lui exprimer son amitié ou sa sympathie.
Pour se les procurer : lien sur le site de l’AJCF
Vous pouvez aussi demander dans les secrétariats de vos paroisses s’ils les ont reçues.

Roch ha-Chana

Roch ha-Chana, littéralement “tête de l’année”, inaugure les fêtes d’Automne prescrites par la Tora. Elles sont préparées par un mois entier, le mois de Elul centré sur la Techouva–repentance. La joie, réelle, est plus intérieure que celle des fêtes de pèlerinage. Ces “rencontres” situent l’homme en vérité devant son Créateur en lui faisant prendre la juste mesure de lui-même. Ces célébrations confrontent chacun à sa condition de créature pécheresse.

Continuer la lecture de « Roch ha-Chana »

Dialogue entre juifs et chrétiens : Benoît XVI réfute toute théologie de la « substitution »

Benoît XVI Et Pape François, 27/06/2017 © Vatican Media

La grandeur de la réalité de l’alliance. Article de Anita Bourdin, 7 juillet 2018, zenit.org

«Miséricorde et vocation sans repentance» : c’est le titre d’un article de la revue théologique internationale « Communio » – co-fondée par Joseph Ratzinger – dans lequel le pape émérite Benoît XVI évoque les questions liées au dialogue judéo-catholique, depuis le concile Vatican II, et il y réfute notamment toute «théorie de la substitution» : Israël n’est pas remplacé par l’Église, et, comme l’explique saint Paul dans l’Epître aux Romains l’alliance n’a jamais été révoquée entre Dieu et le peuple juif (Rm ch. 9-11). Le pape émérite insiste sur la « grandeur » de la réalité ainsi évoquée.

Et Vatican News en italien (Alessandro De Carolis) signale l’importance de cette publication. Continuer la lecture de « Dialogue entre juifs et chrétiens : Benoît XVI réfute toute théologie de la « substitution » »

Lettre du dimanche : 14e dim ordinaire B

Fils d’homme, je t’envoie …

Un prophète n’est méprisé que dans son pays…

Sur la route « ordinaire » de nos vies, Dieu ne nous abandonne pas. Il nous donne des yeux, les yeux du cœur… pour reconnaître les messagers qu’il ne cesse de nous envoyer. À nous d’être vigilants à les reconnaître ! Continuer la lecture de « Lettre du dimanche : 14e dim ordinaire B »

Septembre 2018. Session de rentrée du Centre Chrétien d’Etudes Juives

Le CCDEJ des Bernardins propose une session ouverte à tous :

L’Eau, La Manne et La Nuée
les 24, 25, 26 septembre 2018, 10h-18h

La session présentera l’esprit et les méthodes de la lecture juive de l’Écriture. Elle permettra de comprendre comment les auteurs du Nouveau Testament, dont la culture était le judaïsme de l’époque, citent et interprètent l’Ancien Testament. L’étude portera particulièrement sur les trois dons : l’Eau, la Manne et la Nuée, associés aux trois personnages de Myriam, Moïse et Aaron. Des ateliers d’hébreu -du débutant à l’étudiant confirmé- permettront à chacun d’étudier des textes entrant dans cette thématique. Continuer la lecture de « Septembre 2018. Session de rentrée du Centre Chrétien d’Etudes Juives »

Lettre du dimanche : 13e dim ordinaire B

Résurrection de la fille de Jaïre , monastère de Ferapontov. Dionisius

Dieu créa la vie et Dieu vit qu’elle était bonne.

Dieu a créé la vie, il n’a pas fait la mort. Il ne se réjouit pas de voir mourir les êtres vivants. Et cependant la mort s’impose à nous. Tout passe, tout est éphémère. De là à conclure que la mort règne, il n’y a qu’un pas.
En réalité ce qui est important est invisible pour les yeux. Par la résurrection de Jésus la mort est vaincue à jamais. Continuer la lecture de « Lettre du dimanche : 13e dim ordinaire B »

(Ultra) orthodoxes : ces français devenus religieux

De jeunes Français consacrent beaucoup de temps, en Israël, à l’étude de la Tora. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ?
Film documentaire à voir sur le site Torah-Box, sa présentation :
” Ils sont de plus en plus nombreux à quitter les bancs de la fac ou à réduire leur temps de travail pour étudier la Torah dans une Yéchiva ou un Collel. Venez visionner « Ultra-Orthodoxes », un modeste film-documentaire d’1h10 produit par l’association Torah-Box, qui se propose d’offrir une immersion et un nouveau regard sur ces Français devenus ‘Ultra-Religieux’. “

Ce film peut aussi nous permettre de mieux comprendre le quotidien de l’étude de la Parole.