La lettre du dimanche : 33e dim ordinaire

Heureux le serviteur fidèle : Dieu lui confie sa maison. Contrairement à une idée encore trop répandue : la femme est mise à l’honneur dans les Écritures Saintes. Les textes de ce dimanche nous en sont un exemple qui se répète dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament.  Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 33e dim ordinaire »

La lettre du dimanche : 29e dim ordinaire

Je suis le Seigneur… Rendez à César ce qui est à César! La fin de l’année liturgique approchant, l’Église rappelle, en ces derniers dimanches, l’essentiel du comportement de l’homme. De la terre (humus), il dépend d’un pouvoir civil ; créature de Dieu, il est Son serviteur, soumis à Sa parole. Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 29e dim ordinaire »

La lettre du dimanche : 28e dim ordinaire

Ce jour-là le Seigneur Dieu de l’univers préparera pour tous les peuples un Festin…

Introduction :

Tandis que l’année liturgique touche à sa fin l’Église montre le terme de toute vie : le monde-à-venir où chacun est attendu dans la joie d’un banquet. Mais à lui de s’y préparer tout au long de ses jours.  Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 28e dim ordinaire »

La lettre du dimanche : 27e dim ordinaire

Mon Bien-Aimé avait une vigne… 

Ce dimanche est celui « des vignerons ». Il souligne  la place du peuple juif dans le projet de Dieu et son rôle à l’égard de l’humanité entière.

Ce projet commencé avec la création de l’homme, poursuivi avec la constitution du peuple d’Israël continue dans l’histoire jusqu’au jour du Messie à la fin des temps. Ce peuple est toujours précieux aux yeux de Dieu. En ce dimanche, l’Eglise nous rappelle cette vérité fondamentale. Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 27e dim ordinaire »

La lettre du dimanche : 26e dim ordinaire

Il est droit, Il est bon
Le Seigneur, lui qui  montre
aux pécheurs le chemin…

Après nous avoir fait entendre que les chemins du Seigneur n’étaient pas nos chemins (25e dimanche), la liturgie de ce dimanche nous engage sur l’unique chemin de salut, celui de la repentance. Comment le connaître ? En se conformant à l’enseignement de la Tora « lumière pour mes pas » et à celui de Jésus qui ne fait pas nombre : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 26e dim ordinaire »

La lettre du dimanche : 25e dim ordinaire

Mes chemins ne sont pas vos chemins… En cette fin d’année liturgique qui correspond à un nouveau départ avec la reprise des activités, l’Eglise poursuit son œuvre pédagogique en nous centrant sur l’essentiel. Après le rappel de l’importance irremplaçable de la correction fraternelle et du pardon indéfini à l’égard du prochain, elle renvoie chacun à soi-même et à cette conversion profonde à consentir : abandonner jusqu’à ses manières de penser, d’agir, ses convictions peut-être, pour se rapprocher – « imiter » autant que faire se peut – celles de Dieu. Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 25e dim ordinaire »

Roch ha-Chana

Roch ha-Chana, littéralement « tête de l’année », inaugure les fêtes d’Automne prescrites par la Tora. Elles sont préparées par un mois entier, le mois de Elul centré sur la Techouva–repentance. La joie, réelle, est plus intérieure que celle des fêtes de pèlerinage. Ces « rencontres » situent l’homme en vérité devant son Créateur en lui faisant prendre la juste mesure de lui-même. Ces célébrations confrontent chacun à sa condition de créature pécheresse.

Continuer la lecture de « Roch ha-Chana »