‘Hanouka : du mardi 12 au mercredi 20 décembre 2017

‘Hanouka est une fête juive hivernale qui dure huit jours. C’est la « Fête des Lumières ». Au cœur de la fête se trouve l’allumage de la ménorah de ‘Hanouka (appelée parfois aussi ‘hanoukia du nom de la fête). La ménorah contient neuf flammes, dont l’une est le shamash (le « préposé »), utilisé pour allumer les huit autres lumières qui, elles, constituent la mitsva. La première nuit, nous allumons une seule flamme. La seconde, une flamme supplémentaire. À la huitième nuit de ‘Hanouka, les huit flammes sont allumées. Des bénédictions particulières sont récitées, souvent avec une mélodie traditionnelle, avant d’allumer la ménorah, et des chants traditionnels sont entonnés par la suite.  Continuer la lecture de « ‘Hanouka : du mardi 12 au mercredi 20 décembre 2017 »

Approfondir les Fêtes Juives d’Automne avec cette conférence

Simhat Torah, littéralement « Joie de la Torah », a été célébrée le 13 octobre : 23 Tichri. C’est une fête pleine de joie, joie de la lecture de la Torah, qui marque la fin du cycle annuel des lectures hebdomadaires de la Torah. Avons-nous fait cette expérience, nous chrétiens, de la joie de l’écoute de la Parole de Dieu ? Continuer la lecture de « Approfondir les Fêtes Juives d’Automne avec cette conférence »

Simhat Tora : joie de la Tora

Sens de Simhat Tora (en hébreu שמחת תורה « joie de la Tora« ) :
Pendant les 7 jours de la fête de Soukkot, Israël se réjouit par les mitsvot de la fête : soukkah, loulab, ethrog, myrte, saule, effusion de l’eau dont on asperge l’autel avec le saule.
Et au 8e jour, rien d’autre que la Tora pour s’en réjouir ! Continuer la lecture de « Simhat Tora : joie de la Tora »

Fêtes de Tishri et Roch Hachana 5778 : Début 20 septembre 2017.

Source : http://livingwithmitzvos.com/rosh-hashana-questions/Pour nos amis Juifs, la nouvelle année commence mercredi 20 septembre au soir avec les fêtes « austères » suivies de la fête de Soukhot

Continuer la lecture de « Fêtes de Tishri et Roch Hachana 5778 : Début 20 septembre 2017. »

Roch ha-Chana

Roch ha-Chana, littéralement « tête de l’année », inaugure les fêtes d’Automne prescrites par la Tora. Elles sont préparées par un mois entier, le mois de Elul centré sur la Techouva–repentance. La joie, réelle, est plus intérieure que celle des fêtes de pèlerinage. Ces « rencontres » situent l’homme en vérité devant son Créateur en lui faisant prendre la juste mesure de lui-même. Ces célébrations confrontent chacun à sa condition de créature pécheresse.

Continuer la lecture de « Roch ha-Chana »

Pessah et Pâques 2017

Pessah. Une table dressée pour le Seder

Cette année, une belle concordance de nos calendriers :

  • Célébration juive de Pessah du lundi 10 au lundi 17 avril au soir
  • Semaine Sainte, Vigile Pascale et dimanche de Pâques du dimanche 9 au dimanche 16 avril pour les Chrétiens d’Orient et d’Occident

Sur le site de l’AJCF, article détaillé sur ces fêtes de même origine mais bien différentes

Das letzte Abendmahl als Pessachmahl am Sederabend Italo-Byzantinischer Meister – The Yorck Project: 10.000 Meisterwerke der Malerei. DVD-ROM, 2002.

Pourim : dimanche 12 mars 2017


La fête de Pourim
(les sorts), le 14 Adar, est la célébration du miracle qui a sauvé le peuple juif en Perse, vers l’an 480 avant l’ère courante. L’histoire de Pourim est racontée dans le livre d’Esther.

Pourim commémore la libération des juifs de Perse au temps d’Assuérus, telle qu’elle est rapportée dans le livre d’Esther. Pour rappeler cet épisode de salut du peuple juif, le rouleau d’Esther est lu deux fois par an, publiquement et dans son intégralité, lors de la fête de PourimContinuer la lecture de « Pourim : dimanche 12 mars 2017 »

Tou Bishevat : Samedi 11 février 2017


Tou Bishevat
est une fête mineure, célébrée le 15 Shevat, date fixée par Hillel au tournant de l’ère chrétienne pour le calcul de la dîme sur les fruits. Ce n’est donc pas une fête d’origine biblique. La date s’inscrit dans le cycle de la nature chaque année recommencé puisqu’elle correspond (à quinze jours près selon Shammaï » au moment où l’essentiel de la pluie annuelle est tombée en Eretz Israël et où la sève monte à nouveau dans les arbres pour les préparer à reverdir. Bien qu’aucune liturgie particulière ne marque cette journée, aucune prière pénitentielle n’est dite ce jour-là et le jeûne est interdit.  Continuer la lecture de « Tou Bishevat : Samedi 11 février 2017 »