‘Hanouka 5780 : du 22 décembre au soir au 29 décembre 2019

MAHJ. Hanoukkiyyah, Alsace-Lorraine, 19e-20e siècles

‘Hanouka est une fête juive hivernale qui dure huit jours. C’est la « Fête des Lumières ». Au cœur de la fête se trouve l’allumage de la ménorah de ‘Hanouka (appelée parfois aussi ‘hanoukia du nom de la fête). La ménorah contient neuf flammes, dont l’une est le shamash (le « préposé »), utilisé pour allumer les huit autres lumières qui, elles, constituent la mitsva. La première nuit, nous allumons une seule flamme. La seconde, une flamme supplémentaire. À la huitième nuit de ‘Hanouka, les huit flammes sont allumées. Des bénédictions particulières sont récitées, souvent avec une mélodie traditionnelle, avant d’allumer la ménorah, et des chants traditionnels sont entonnés par la suite.  Continuer la lecture de « ‘Hanouka 5780 : du 22 décembre au soir au 29 décembre 2019 »

Retour sur la session 2018 “Approche pastorale du dialogue entre Juifs et Chrétiens”

Dans le cadre du Centre Chrétien d’Etudes Juives (CCDEJ), une session de 4 jours, du lundi 29 janvier au jeudi 1er février 2018, a eu lieu au Collège des Bernardins, proposant une approche pastorale du dialogue entre Juifs et Chrétiens : MIEUX CONNAÎTRE L’IDENTITÉ DE CEUX QUE L’ON RENCONTRE AUJOURD’HUI. Cette session très riche est organisée tous les ans par Danielle Guerrier : déléguée diocésaine pour les relations avec le judaïsme du diocèse de St-Denis, membre du Conseil national de la Conférence des Evêques de France pour les relations avec le judaïsme, enseignante aux Bernardins ; et Elisabeth Martin : anciennement déléguée diocésaine pour les relations avec le judaïsme du diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes, membre du Comité directeur de l’AJCF. Continuer la lecture de « Retour sur la session 2018 “Approche pastorale du dialogue entre Juifs et Chrétiens” »

Pourim : Jeudi 1er mars 2018

 

Triangles au pavot (recette de Pourim)

La fête de Pourim (les sorts), le 14 Adar, est la célébration du miracle qui a sauvé le peuple juif en Perse, vers l’an 480 avant l’ère courante. L’histoire de Pourim est racontée dans le livre d’Esther.

Pourim commémore la libération des juifs de Perse au temps d’Assuérus, telle qu’elle est rapportée dans le livre d’Esther. Pour rappeler cet épisode de salut du peuple juif, le rouleau d’Esther est lu deux fois par an, publiquement et dans son intégralité, lors de la fête de PourimContinuer la lecture de « Pourim : Jeudi 1er mars 2018 »

Lettre du dimanche : 5e dim ordinaire B

« J’ai partagé la faiblesse des plus faibles »

L’amer constat de Job dans la première lecture, est l’expression parfaite de ce que ressentent un grand nombre d’hommes et de femmes de nos jours. Dans cette grisaille, où trouver une lueur d’espérance ? Continuer la lecture de « Lettre du dimanche : 5e dim ordinaire B »

Lettre du dimanche : 4e dim ordinaire B

Dimanche de “la mission du prophète”

Dans la continuité du 2e dimanche ordinaire qui laissait entendre que Dieu se manifestait par des médiateurs (le grand-prêtre Éli pour Samuel, Jean-Baptiste pour la foule en recherche), les textes de ce dimanche décrivent le prophète comme intermédiaire entre Dieu et le peuple. Continuer la lecture de « Lettre du dimanche : 4e dim ordinaire B »

Lettre du dimanche : 3e dim ordinaire B

Venez, suivez-moi !

Marc, au début de son évangile, nous présente Jésus comme celui qui paraît prendre la relève de Jean, le Baptiste. C’est ainsi, sans doute, que les gens de Galilée l’ont perçu et l’ont accueilli, ne se doutant pas encore qu’en Jésus, le règne de Dieu était tout proche. En introduisant dans la première lecture, le prophète Jonas, le seul prophète juif envoyé aux païens, la liturgie prépare déjà l’éclairage qui va nous permettre de découvrir progressivement l’identité de cet homme extraordinaire qui séduisait les foules. Continuer la lecture de « Lettre du dimanche : 3e dim ordinaire B »

Lettre du dimanche : 2e dim ordinaire B

Dimanche de l’invitation à suivre Jésus …

Après avoir fait mémoire de la venue de Jésus dans le monde, en notre chair, l’Église nous invite à le suivre.  Au fil des dimanches dits « ordinaires » c’est-à-dire de notre vie simplement quotidienne, l’Église va nous monnayer les différentes manières de le suivre. Continuer la lecture de « Lettre du dimanche : 2e dim ordinaire B »

La lettre du dimanche : Christ Roi

À la fin de l’année liturgique qui symbolise la fin de la vie, Dieu est présenté sous son double visage : un visage de miséricorde – le berger – et un visage de justice : comme législateur Il va demander des comptes. Tandis que la miséricorde est développée dans le texte de l’Ancien Testament, c’est l’évangile qui précise l’objet du jugement. Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : Christ Roi »

La lettre du dimanche : 33e dim ordinaire

Heureux le serviteur fidèle : Dieu lui confie sa maison. Contrairement à une idée encore trop répandue : la femme est mise à l’honneur dans les Écritures Saintes. Les textes de ce dimanche nous en sont un exemple qui se répète dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament.  Continuer la lecture de « La lettre du dimanche : 33e dim ordinaire »